© Fl'Âmes en soi - Archange Michaël.  Créé avec Wix.com

    Avez-vous déjà vécu LA présence ?

    March 12, 2018

    Oui...cette présence désagréable, ce sentiment oppressant de ne pas être seul le soir, d'être observé, de vivre dans un brouillard, qui s'accentue dès que vous passez la porte de votre chez vous...

     

    Beaucoup d'entre nous vivons des impressions particulières, mais combien ose en parler...ose simplement émettre l'hypothèse qu'un "fantôme", qu'une âme errante les observe et les regarde tous les soirs, toutes les nuits et à chaque instant ?

     

    J'aimerais vous raconter une de mes expérience de passeuse d'âmes, car je suis souvent confrontée à la honte d'en parler, au regard septique, à l'incompréhension totale dès qu'on parle de la mort.

    Pour notre civilisation chrétienne, la mort est lié à la ressurection. On n'en revient pas et on ne reste pas avec les vivants. Dès que la mort vient nous chercher nous passons "la porte" et nous rencontrons Dieu...à n'en pas douter.

     

    Pourtant, il y a tellement de choses incroyables qu'on omet de dire...qu'on préfère ne pas croire, car cela mettrait en péril tout ce que l'on nous a appris étant enfant.

     

    Depuis toute petite, j'ai toujours été très croyante. Enfant, je baignais dans cette atmosphère protestante, j'ai fait mon catéchisme et à 15 ans, ma confirmation et mon baptême.

    Il était donc impensable que je puisse un jour devenir une passeuse d'âmes...mais on ne devient pas passeuse, on l'est depuis toujours. 

     

    Mon Âme vient de la famille de Passeurs et je suis née avec cette faculté. Et c'est parce que j'ai grandi dans la "croyance" dogmatique que je comprends encore mieux ceux qui hésite, qui ont peur de parler de ce qu'ils ressentent, de ce qu'ils voient.

    Certains ont honte de m'appeler pour me dire qu'ils ne se sentent pas bien...qu'ils ont peur la nuit...qu'ils n'osent plus passer à certains endroits de leur maison.

     

    Un mal-être tellement pénible à vivre qu'ils se terrent dans les mensonges de leur mental pour tenter d'expliquer ce qu'ils leur arrivent. Et que dire des proches : "tu devrais prendre des somnifères, ça t'aiderait à dormir !" "Tu travailles trop !" "Tu es surmenée par la famille, les enfants...prend des vacances !" " Arrête de croire à ces histoires...ce sont tous des charlatans !"

    Et je ne vous parle pas de tous les rires, les regards de travers et aux yeux levés au ciel...

    Alors oui, cela devient difficile d'exprimer un ressenti, l'instinct que quelque chose d'autre ne va pas...

     

    Je me rappelle d'une maison hantée, où 5 personnes (une famille entière) avaient continuer à vivre, malgré leur mort.

    La personne qui m'avait appelée n'osait pas parlé de ses peurs et de ses impressions.

    Ses 3 enfants (en bas âge) ne dormaient plus et étaient paniqués à l'idée d'aller dormir dans leur chambre. Elle-même n'osait même pas aller éteindre la lumière dans une chambre attenante à celle de ses enfants, le matin venu.

    Elle n'osait plus monter dans les escaliers et elle entendait chaque nuit des pas, des bruits et des mouvement inhabituels.

    Cela faisait des mois qu'elle ne dormait plus, ou seulement avec la lumière allumée, mais qu'elle avait peur de consulter de peur d'être prise pour une folle.

     

    Il s'agissait, effectivement, d'une vieille maison. Visiblement, les entités s'étaient toujours débrouillés pour pousser les habitants à partir et évidemment, une nouvelle famille ne pouvait pas leur plaire.

    Très vite, sur photo, j'ai compris que les âmes venaient d'un passé lointain (ils avaient dû vivre au 17-18ème siècle). J'avais vu leur habits et en particulier, un bonnet de femme caractéristique de cette époque. Deux hommes et une femme m'apparaissaient, mais je n'étais sûre de rien. Il y avait beaucoup d'hostilité et je sentais qu'ils cachaient quelque chose.

    Sur place, j'ai suivi les ondes que je ressentais et cela m'a amené dans la grange. Elle était attenante à la maison et directement à côté de la chambre des enfants.

    Quelle ne fût pas ma surprise en découvrant un homme, ses deux fils (12 ans et 18 ans), ainsi qu'une petite fille, d'â peine 6 ans. Leur maman passait sa journée et sa nuit à descendre dans les escaliers et à tourner dans la cuisine et le salon pour faire "son ménage". Cette femme était complètement perdue et elle passait également devant les enfants de la maison pour les regarder dormir.

    Les autres âmes restaient prostrées dans la grange, en se cachant de peur de l'enfer.

    Cette famille de 5 personnes avaient tous péri dans un incendie, qui avait décimé un partie du village.

    Les 5 membres étaient morts dans leur sommeil et croyaient que si ils rejoignaient la Lumière, ils iraient en enfer, parce qu'ils étaient morts dans les flammes...une malédiction pour eux et une sorte de pénitence.

    Après avoir discuté avec l'aîné des enfants, celui de 18 ans et visiblement le protecteur des autres, je réussis à lui faire accepter de partir, mais à condition qu'ils partent tous ensemble. Leur mère passait son temps à tourner dans la maison et je dû donc la convaincre de me suivre, pour retourner dans la grange et partir avec sa famille.

    C'était la première fois que je faisais passer autant de personnes en une seule fois et je me demandais si j'allais y arriver.

    Et étonnement, le passage a été très rapide...les âmes n'attendaient que cela et leur longue attente devenait pénible.

     

    Les habitants de la maison ont retrouvé des nuits calmes. Plus de bruits, ni de cauchemars nocturnes...

     

    A la lecture de cette histoire, on ne peut qu'être convaincu d'une seule chose...la mort ne nous enlève pas notre libre-arbitre.

    Nous pouvons ou non suivre la Lumière. La mort n'est pas toute noire ou toute blanche...il y a des nuances !

     

    Alors, ayez confiance dans votre intuition, vos peurs, vos sentiments et parlez...si vous ne le faites pas pour vous, faites-le pour ces âmes qui souffrent de rester ici-bas et qui ne trouve pas le moyen de partir, par peur, par croyances ou

     

    par certitudes qu'elles ne sont pas mortes....

     

    Si vous avez besoin d'aide, n'hésitez pas à en parler ! Il n'y a aucune honte à le faire...

     

    www.flamesensoi.com/passagedames

     

     

     

     

     

    Share on Facebook
    Share on Twitter
    Please reload

    Posts à l'affiche

    I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

    Please reload

    Posts Récents