© Fl'Âmes en soi - Archange Michaël.  Créé avec Wix.com

    Quelles sont vos croyances limitatives ?

    August 20, 2018

     

     

    Aujourd'hui, mon fils reprend le chemin de l'école. Etant en avant dernière année scolaire obligatoire, il a l'habitude de ces rentrées et il prend tout cela avec beaucoup de philosophie (je crois l'avoir bien éduqué à ce sujet).

     

    Hier soir, nous sommes allés manger au restaurant et voulant agrémenter cette idée d'une petite touche de bien-être physique, nous avons décidé de nous y rendre à pied, soit 1 heure aller et 1 heure retour...mon fils a pesté tout le long du chemin et un ado de 13 ans qui fait la gueule, c'est une déclaration de guerre à lui tout seul.

     

    Mais malgré mon Napoléon en pleine défaite, la balade fut revigorante et notre chien Jake était tout heureux de voir du pays, de sauter dans l'eau et de mener "la meute" à bon port.

     

    Après un petit repas sympa, l'heure du retour se précisait et des familles, attablées comme nous, commençaient à partir. 

     

    Une mère de famille attira mon attention, en saluant une de ses connaissances. Elle eut cette phrase intéressante : "Oui, demain c'est le retour à l'école; la vraie vie recommence !"

     

    Je me suis arrêtée sur cette affirmation et j'ai commencé à y réfléchir. Que pouvait-on conclure en l'écoutant  ? Que les vacances ne sont pas la "vraie vie" ? Que le travail et l'école, donc le labeur, sont le seul monde "réel" de l'existence ? Et que dire de la croyance limitative de cette femme ? 

     

    Alors, si je comprends bien, les vacances ne sont qu'une parenthèse enchantée, qu'un moment en dehors du temps, où les plus petits s'amusent et vivent un temps béni, et où les parents oublient le stress et se sentent "renaître" à eux-mêmes.

     

    Mais vous rendez-vous seulement compte de la violence de cette phrase ?

     

    Cette femme considère son monde et celui qui l'entoure, comme un espace terne, voué au labeur, à l'ennui et au stress. Nous touchons du doigt la logique sous-jacente de cette croyance...le monde est partagé entre deux univers bien distincts : le travail et les vacances.

     

    Mais la vie ne devrait-elle pas être heureuse et joyeuse pour chacun, et cela dans le travail ou en vacances ? Pourquoi faire une telle distinction ? 

     

    Cette charmante mère de famille véhicule la croyance limitative, simple et évidente, que le travail est la norme et que celui-ci doit donc être pénible, puisque moins agréable que ces vacances annuelles, si "irréelles" et ne pouvant pas être considérées comme la "vraie vie".

     

    Si je me perds en philosophie et en psychologie à 2 balles, c'est qu'au final, je suis toujours aussi étonnée par ce que les gens endurent, en pensant qu'il s'agit d'une norme et d'un devoir, véhiculé dès le plus jeune âge par des parents bien-pensants et pro "labeur qui tâche".

     

    Mais pourtant, la vie devrait être vécu dans le plaisir de faire ce que l'on aime, dans la découverte chaque matin d'une occasion de réaliser ses rêves et de croire en ses facultés.

     

    Lorsqu'on aime son travail, celui-ci n'est plus considéré comme tel, mais il devient un plaisir, un épanouissement...bref, des vacances perpétuelles.

     

    C'est à cela que je souhaite vous amener, Chers Lecteurs. A vous positionner face à vos croyances limitatives, aux idées souvent fausses qu'ont véhiculé votre famille, vos amis et le monde en général, pour que vous réinventiez votre mode de fonctionnement et de vie, avec un regard bienveillant et harmonieux.

     

    Certains argueront que l'on ne peut pas toujours faire ce que l'on veut dans la vie, qu'il faut gagner sa croûte, qu'on a des factures à payer et des règles à respecter, sans compter des enfants à élever et des patrons à satisfaire, mais tous ses arguments ne sont, encore et toujours, que des croyances limitatives qui vous poussent dans l'idée erronée que vous ne décidez rien dans votre vie et que vous êtes le jouet de l'existence.

     

    C'est à cela que je vous demande de réfléchir, en commençant à faire une liste de toutes les phrases automatiques que vous prenez pour vraies, toutes ces idées préconçues auxquelles vous vous accrochez et d'y apposer leurs exacts contraires.

     

    Faites ce petit exercice et demandez-vous d'où viennent ces phrases toutes faites, ces croyances si rassurantes pour votre mental et votre ego, mais tellement oppressante pour l'humain/divin que vous êtes !

     

    Le monde se construit chaque jour par le regard que nous y portons...rappelez-vous en !

     

    Belle journée, Amis Lecteurs !!

    Share on Facebook
    Share on Twitter
    Please reload

    Posts à l'affiche

    I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

    Please reload

    Posts Récents